Clefs de controle

L’informatique utilise de nombreuses clefs de contrôle.

 

L’ISBN est une séquence de 10 chiffres, dont le groupe de chiffres le plus à gauche est un code langue/zone pays (0 anglais américain, 1 anglais britannique, 2 francais, 3 allemand, .. et 982 zone pacifique sud), le groupe suivant est un code éditeur et le groupe suivant la référence du livre chez l’éditeur, enfin le dernier chiffre est la clef.

La clef est calculée pour que la somme des chiffres pondérée par 1 pour les unités, 2 pour les dizaines, 3 pour les centaines, … soit un multiple de 11. Si la clef doit être égale à 10, elle est notée X.

exemple :
Apologie de Socrate : ISBN 2.251.79972.9
(9×1)+(2×2)+(7×3)+(9×4)+(9×5)+(7×6)+(1×7)+(5×8)+(2×9)+(2×10)=242=22×11

 

Il a été inventédepuis l’ISBN-13 pour la compatibilité avec les codes à barres, ou EAN-13, European Article Numbering. Ce sont les neuf premiers chiffres de l’ISBN précédés de 978 ou 979 pour indiquer qu’il s’agit d’un livre. La clé est calculée différemment. Elle est telle que la somme des chiffres de rang impair plus la somme des chiffres de rang pair multipliés par trois soit un multiple de 10.

exemple :
Apologie de Socrate : EAN 978.2.251.79972.8
(9×1)+(7×3)+(8×1)+(2×3)+(2×1)+(5×3)+(1×1)+(7×3)+(9×1)+(9×3)+(7×1)+(2×3)+(8×1)=500

 

Le numéro de sécurité sociale, créé par René Carmille en 1941 pour créer une mobilisation militaire de masse, est un nombre à 13 chiffres plus une clé à 2 chiffres. La clé est telle que le nombre à 13 chiffres plus la clé à 2 chiffres est divisible par 97.
Il y a une méthologie particulière pour les deux départements corses.

Exemple :
Le premier garçon de l’an 2000 à Paris 1er: 1000175101001/51
1000175101001+51=1000175101052=10311083516*97

 

Le Relevé d’Identité Bancaire ou RIB utilise le même principe. Les lettres éventuelles sont transcodées avec A=1, B=2, …, R=9, S=2, T=3, … Le S est bien égal à deux pour que Z=9.

 

Pour l’IBAN, le principe est aussi le même mais les lettres n’ont pas la même valeur : A=10, B=11, … et il faut que le reste soit égal à UN et non à zéro.

 

Les cartes de crédit et SIREN/SIRET utilisent l’algorithme de Luhn. En partant de la droite, on remplace chaque chiffre de rang pair par l’addition des chiffres de son double (1 devient 2, 2 devient 4, …, 5 devient 10 donc 1, 6 devient 12 donc 3, … ), puis on ajoute tous les chiffres. Le résultat doit être divible par 10.

 
../..

Tagués avec :